SAMU SOCIAL


A la rencontre des enfants des rues - Sénégal 2016-2021


La rencontre en 2015 du Samu Social de Dakar a convaincu Juniclair de soutenir ses activités en 2016.

La mission du Samu Social est de contribuer à améliorer la situation des enfants des rues, dans le respect de la dignité humaine. Le développement social et l’urbanisation chaotique entrainent de nombreuses personnes dans la rue, sans abri, sans soutien d’aucune sorte. Les enfants sont les plus vulnérables, sans repères, sans soins, livrés à eux-mêmes. Leurs états physique et psychologique se détériorent au fil du temps. La survie est leur priorité coûte que coûte : appartenance à un groupe ; identification d’un territoire.

Le Samu Social de Dakar va à la rencontre de ces enfants désocialisés, n’ayant pas les ressources de s’adresser à des structures pouvant les aider. Créé en 2003, sous l’impulsion de M. Xavier Emmanuelli, le Samu Social naissait à Dakar.

« Secourir selon la philosophie de la Déclaration Universelle des droits de l’homme en réaffirmant les principes de Liberté, Egalité, de Fraternité et de Solidarité ».


La Mission


  • Aller à la rencontre des enfants en les considérant comme des victimes n’ayant plus la force ni la volonté d’aller vers les structures de droit commun ou vers d’autres associations; 
  • Mettre hors de danger les enfants selon les procédures médico-psychologiques; 
  • Favoriser la réinsertion des enfants grâce à un réseau de partenaires institutionnels et privés; 
  • Soutenir les actions se rattachant directement ou indirectement à la problématique de « l’enfance en danger ».

 

Quelques Chiffres :


  • Plus de 5700 enfants répertoriés depuis la création du centre. 

En 2015 :


  • 385 maraudes ; 
  • 7.171 compléments nutritionnels distribués ; 
  • 2.438 prises en charges individuelles.

Avec le soutien de la Fondation Juniclair, le Samu Social du Sénégal a pour objectif la prise en charge de 1.000 enfants et jeunes pendant 3 ans, ainsi que :


  • La prise en charge psychologique des enfants et jeunes hébergés dans le centre; 
  • L’accompagnement psychologique des équipes; 
  • La cantine du centre qui fournit aux enfants hébergés environ 20.000 repas chauds par an; 
  • La prise en charge médicale (environ 5.000 soins médicaux par an dans la rue et dans le centre et 150 à 200 hospitalisations); 
  • Les frais de missions des retours en famille (100 à 120 retours par an avec 94% de pérennité de ces retours);

 

Vous avez dit, un TAG ??

Les enfants du Samu Social de Dakar ont réalisé une immense fresque sur un mur du Samu Social qui d'une tristesse absolue est devenu une œuvre d'art.


Avec l'aide d'un graffeur professionnel, ils ont travaillé sur la peinture, l'objectif du Tag l'art de la rue, la chimie, le sens de leur réalisation.
Le résultats dépassent les espérances.
Magnifique ! Superbe ! Extraordinaire !
Une belle reconnaissance pour ces enfants des rues ; un grand bravo à tous.


Regardez la réalisation, qu'en pensez-vous ?
 

A vos pinceaux

Les enfants du Samu Social de Dakar ont suivi avec intérêt, sérieux et aussi bonne humeur un atelier de peinture animé par un artiste voisin du centre.


Soutenu par la Fondation Juniclair, une soixantaine de dessins tous plus beaux les uns que les autres ont été réceptionnés au Luxembourg et seront offerts lors du diner d‘entreprise traditionnel de Noël (Batipart Invest).


Toutes nos pensées iront vers ces enfants des rues de la capitale dont le Noël sera bien différent.